Un futur centre marial dédié à la Vierge Marie au Havre

Une année de travaux sera nécessaire pour la construction du centre marial, et la restauration du chœur de l'église. (Photo : ©architecte Dubernet)

Dans le quartier de l’Eure, au Havre (Seine-Maritime), une reproduction de la grotte de Lourdes attire chaque jour, en moyenne, une centaine de personnes. Pour ce lieu de pèlerinage encore assez anonyme dans la Cité océane, le diocèse du Havre a décidé de lancer le projet de construction d’un centre marial, espace dédié au culte de la Vierge Marie, pour accueillir les pèlerins. Un projet qui représente un investissement d’au moins 1,5 million d’euros.

La reproduction de la grotte de Lourdes a été créée après la Seconde Guerre mondiale. (Photo : ©Diocèse du Havre)

Cette grotte est située à l’arrière de l’église Notre-Dame de la Victoire et de la Paix, dans la paroisse Saint-Charles-du-Port. Elle a été imaginée et construite par un prêtre, après la Seconde Guerre mondiale, pour remercier la Vierge de sa protection. Si la plupart des Havrais ne connaissent pas aujourd’hui l’existence de ce lieu, il est néanmoins très prisé des pratiquants, qui viennent parfois de loin pour s’y recueillir.

On a toujours voulu faire quelque chose autour de cette grotte, pour y accueillir les visiteurs », commente le prêtre Philippe Hérondelle. « L’association Marie Reine source de vie, qui était au Havre, avait remis, il y a quatre ou cinq ans, un don de 720 000 euros, avec pour clause que cet argent soit utilisé autour d’un lieu dédié à Marie.

C’est ainsi que la construction d’un centre marial a été imaginé, pour y rassembler les visiteurs et groupes de pèlerins, en aménageant une salle polyvalente à côté de l’église, de même qu’une chapelle, qui serait ouverte tous les jours.

Il n’y avait que quelques bancs, et pas d’espace aménagé. Ce projet s’ajoute à la restauration du choeur de l’église et  l’aménagement du parvis de l’église, pour en faire un lieu plus convivial. Cela permettra de développer la spiritualité mariale, autour de ce lieu.

Le centre marial sera construit à la place du presbytère. (Photo : ©architecte Dubernet)
Ce centre marial sera construit en lieu et place de l’ancien presbytère, dont la démolition va introduire une année de travaux sur le site. Durant cette période de chantier, l’objectif majeur est de permettre aux visiteurs de venir chaque jour se recueillir près de cette grotte, excepté lors de phases de travaux spécifiques. Conseiller en maîtrise d’ouvrage auprès du diocèse, Patrick Huet précise qu’une « sécurisation spécifique de l’accès à la grotte sera aménagé, avec un cheminement détournant les visiteurs de la zone en travaux ».

Ce sera ouvert en permanence, à l’exception de phases importantes telles que l’arrivée des grues, ou encore la démolition du presbytère.

L’intérêt du public pour ce lieu de pèlerinage a été présenté par l’abbé Hérondelle, à l’occasion de la pose de la première pierre de l’édifice, mardi 8 décembre 2015. Ce dernier a notamment évoqué l’histoire de plusieurs personnes croisées sur ce site.

J’ai vu un jeune homme qui me disait qu’il avait beaucoup de violence en lui, mais quand il venait ici, il se rendait compte que c’était un lieu qui l’apaisait. Un couple avec un enfant handicapé vient aussi régulièrement ici, pour un moment de paix. Ce centre marial, nous ne le faisons pas pour nous, mais pour toutes ces personnes-là, qui veulent vivre cet instant de silence, quel que soit leur religion, ou leur milieu social.

Pour la réalisation de ces travaux, le budget est estimé à hauteur d’1,5 million d’euros « pour le gros bâti ». Outre le don attribué au diocèse, la vente d’une chapelle, dans le quartier de Soquence permet de compléter cette enveloppe budgétaire. Quand les travaux seront réalisés, nous vendrons également le centre paroissial, au 47, rue Denfert Rochereau.
Pour les aménagements intérieurs et la restauration de la cloche de l’église, ou encore des vitraux, un appel à souscription a été mis en ligne sur le site Internet du diocèse, où les paroissiens peuvent découvrir les grandes lignes de ce projet.
La paroisse et le diocèse veulent ainsi permettre au plus grand nombre de découvrir ce lieu de pèlerinage, dans les meilleures conditions.

Valentine Godquin – Normandie-act – 09/12/2015

 

Publicités

~ par artotec sur décembre 14, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s