Eglise Saint-Michel, Le Havre

La toiture de l’Eglise St Michel  donne l’impression d’un livre ouvert (une bible). Il n’y a pas de clocher intégré à l’église, mais à quelques mètres du bâtiment principal un campanile d’une hauteur de 42 mètres. L’éclairage intérieur et l’éclairage de nuit sont à voir.

1960 – 1964, le chantier de reconstruction se déploie. Le 4 octobre 1964, l’église Saint-Michel est officiellement inaugurée par l’archiprêtre Max Huet, chanoine du Havre ; le sanctuaire est mis à la disposition des fidèles. Le cardinal Martin, archevêque de Rouen la consacrera en avril 1966.
Première originalité de ce nouvel édifice : le choix du béton. Est alors évoquée « une architecture classique mais audacieuse, qui sera très pure de lignes ». L’église s’impose au milieu d’un vaste parvis dallé sur lequel s’érige le clocher extérieur, long de 47 m, bâtis à partir d’éléments préfabriqués.  Son intérieur est tout en sobriété. Huit colonnes de béton soutiennent la toiture, comme un livre ouvert, et l’ensemble de verrières réalisées par le maître verrier Boutzen, renforce l’atmosphère de recueillement. 

Quatre éléments de l’ancienne église Saint-Michel : « La Vierge d’argent», en réalité en galvanoplastie, réalisée suite au vœu émis par les Havrais de ne pas voir leur ville occupée par les Prussiens en 1870. Cette vierge fut cachée à Honfleur lors de l’Occupation », indique Christophe Durand, « elle contient aussi des habits sacerdotaux offerts lors d’un jubilé, un ostensoir qui aurait été offert par Napoléon III et quelques lustres. 
On trouve aussi une pierre de l’ancien Hôtel de ville du Havre ainsi qu’un mobilier en teck offert à l’après-guerre, par un riche négociant havrais ».
On admire aussi le magnifique autel en marbre noir allié à la pierre de Rocheron, œuvre de M.Monlon qui pèse la bagatelle de 8 tonnes.
L’église est appréciée mais le béton, son matériau de base, entrave la bonne diffusion du son, perturbant le recueillement. En 1990, des abat-sons de tissus et de bois sont installés sur les murs pour réduire l’écho. Karine Lebrun

Toutes les photographies de l’église Saint-Michel du Havre

 

Publicités