Résidence de France, Le Havre

Chantier de la résidence de France

Le constructeur naval Augustin Normand s’installe au Havre dans le quartier du Perrey, situé le long du littoral.

Dès 1835, ses chantiers jouissent d’une grande réputation pour la construction de navires à vapeur, à aubes puis à hélices, dont se dotent les marines de guerre française et étrangères. Son fils, Jacques-Augustin Normand, se spécialise dans la fabrication de navires rapides entrainant une renommée internationale.

Les entreprises de constructions mécaniques, telles que Caillard, Nillus, Mazeline et Bossière fournissent aux Chantiers de Graville et aux chantiers Augustin Normand engins de levage, chaudières, machines ou treuils. L’activité décline à partir de 1960, entraînant la fermeture des Chantiers Augustin Normand en 1964.

Sur ce vaste emplacement, un ensemble immobilier est réalisé par les architectes Jaques Lamy et George Candilis entre 1964 et 1990.

George Candilis reprend ici le vocabulaire architectural exprimé au Mirail à Toulouse, influencé par le courant architectural du Team-Ten. Les alignements sont rompus au bénéfice d’une trame urbaine complexe reprenant l’idée de la ruche et de l’alvéole, portée comme solution universelle.

En rez-de-chaussée patios, passages et coursives permettent une déambulation entre les entrées d’immeubles, commerces et espaces verts.

> Toutes les photographies de la Résidence

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s